Domotique – un système facile à installer avec la Rasberry Pi

19 décembre 2017 / no comments

Un système domotique correspond à l’ensemble des moyens techniques pour prendre le contrôle du système de votre maison ou de votre entreprise. Il vous sert donc concrètement à programmer la température d’une ou plusieurs pièces, d’ouvrir à distance la porte de votre garage, gérer les lumières, etc. Tout ceci depuis un seul appareil. Et devinez quoi, grâce au logiciel libre Domoticz, vous pouvez mettre en place un système domotique chez vous avec votre Raspberry pi ! Suivez notre guide.

Domotics - control at your fingertips

Prérequis matériel

  • Une Rasbperri Pi ;
  • Une alimentation dédiée a votre micro-ordinateur (nous voulons ici que le système domotique se comporte comme ce que vous pouvez acheter tout fait en magasin, pour cela, nous ne voulons pas qu’il dépende du courant de votre PC) ;
  • Au moins une extension radio pour que le mini-ordinateur communique par divers protocoles ;
  • Une carte SD, avec Domoticz installé dessus.

Il existe plusieurs protocoles que vous pouvez utiliser pour la communication entre votre Raspberry Pi et vos appareils domotiques, parmi lesquels :

  • Le protocole Z-Wave : avec un dongle du même nom, voire un module appelé RaZberry que vous pourrez brancher sur le port microcarte (ce qui permet de ne pas occuper de port USB) ;
  • Le protocole enOcean : avec un dongle enOcean
  • Un des nombreux protocoles radio 433Mhz : qui rend possible le contrôle de modules Oregon, Scientific, Chagon et bien d’autres ;
  • Ou enfin via l’extension PiFace, qui vous permet de créer aisément un système d’alarme filaire.

Protocole Z-Wave pour la communication entre périphériques et système domotique

Description de l’interface Domoticz

Chez Domoticz, les périphériques sont rangés dans plusieurs catégories, en fonction de ce qu’ils gèrent. À savoir :

  • Les interrupteurs : ne se limite pas aux interrupteurs simples au sens matériel du terme, mais correspond à tout ce que vous pouvez allumer ou éteindre (comme votre télévision) ;
  • La température : pour la mesure de l’humidité dans l’air et évidemment de la température ;
  • La météo : tout ce qui concerne les capteurs météorologiques, incluant la pression atmosphérique, la pluviométrie, la vitesse du vent,
  • Les mesures : regroupe généralement les chiffres de la consommation électrique de votre habitat.

Interface Domoticz

Appropriez-vous cette interface en la personnalisant avec vos besoins : en vous rendant dans les catégories décrites, vous apercevrez en bas, à droite de l’écran une étoile, qui vous permet d’ajouter un nouveau module à l’écran d’accueil.

La catégorie « Matériel » du menu « Configuration » sert à paramétrer les modules connectés avec l’extérieur.

La catégorie « Périphériques » regroupe, quant à elle, tous les périphériques domotiques connectés à votre Raspberry Pi.

Connecter et gérer un nouveau périphérique de votre système domotique

Une fois le logiciel Domoticz mis en place sur votre Raspberry Pi, vous serez sans doute surpris par sa facilité d’utilisation, et ce même pour l’ajout d’un nouveau périphérique. Vous pouvez le faire de deux manières : de façon manuelle ou automatique.

Ajouter périphérique Domoticz

Ajouter un nouveau périphérique automatiquement

Dans la plupart des situations, l’ajout automatique fera très bien l’affaire :

  1. Cliquez sur le bouton de Domoticz
  2. Lancez une activité quelconque sur votre périphérique en question, en appuyant par exemple sur le bouton d’une télécommande, ou le bouton de test d’un capteur. Cela permettra à Domoticz d’identifier l’appareil.

Ajouter un nouveau périphérique de façon manuelle

Une configuration manuelle est envisageable si vous avez de nombreux périphériques à connecter, dont l’activité radio est intense, ce qui peut nuire à la réception des informations. Il va vous falloir identifier l’adresse radio du périphérique en question. Avec le bouton « Editer », vous pourrez le paramétrer plus en détail, et par exemple le déclarer en tant que sous-périphérique d’un autre périphérique.

Programmer Domoticz pour une exécution automatique

Groupes/scènes

Cet onglet du menu permet de grouper plusieurs périphériques pour en harmoniser le lancement. Ainsi, il est possible en un seul clic d’éteindre toutes les lumières, d’ouvrir tous vos volets, ou plus généralement de paramétrer plusieurs périphériques d’une certaine manière, en une seule action.

Les notifications

Tous les périphériques associés à votre système domotique disposent de l’option « Notifications », qui permet d’envoyer des alertes sur votre smartphone, grâce à des services externes (NMA pour Android ; Prowl pour iOS). Les applications sont nombreuses et variées. Vous pourrez ainsi recevoir une alerte par exemple lorsque :

  • Le détecteur de présence se déclenche ;
  • La température est trop haute ou trop basse ;
  • Une alarme se déclenche.

Actions On/Off

Lors du déclenchement d’un état On ou Off, vous pouvez associer cette action à un script ou une URL. Les scripts sont par défaut des script LUA, mais comme vous pouvez aussi appeler une simple URL, qui correspondrait à l’adresse d’un script en local, et y utiliser le langage informatique de votre choix, tant qu’il peut être appelé via une requête http.

Les scénarios

Si vous ne souhaitez pas écrire de script LUA mais que vous souhaitez utiliser tout le potentiel de votre système domotique, l’éditeur d’évènements vous permet de créer des scénarios poussés, qui entraîneront une action en fonction de ce que vous aurez défini. Par exemple :

  • Passé 22h, déclencher le scénario « fermer les volets » ;
  • La température descend en-dessous de 20°C : déclencher le scénario « allumer le chauffage ». Sous-scénario : la pièce est peu utilisée et le détecteur de présence n’enregistre aucune activité : « économiser le chauffage »

Les scénarios sont accessibles dans l’onglet « configuration », « plus d’options » et « Events ». Vous trouverez de nombreuses autres informations de paramétrage sur le manuel officiel (en anglais).

Système domotique : automatiser, centraliser le pilotage, commander à distance

Domoticz est donc une solution stable et vraiment personnalisable. Il permet, grâce a une simple Raspberry Pi, de faire aisément beaucoup de choses et de mettre en place de nombreux scénarios. Cela en fait une solution idéale si vous souhaitez un système domotique mais que votre budget est plutôt serré. Vous aurez cependant peut-être remarqué dans cet article que certains textes ne sont pas traduits, ce qui peut freiner certains utilisateurs. Aussi, si le paramétrage d’outil n’est pas vraiment votre tasse de thé, vous risquez de perdre patience et il vaudrait peut-être mieux songer à investir dans une box. Avez-vous déjà utilisé Domoticz ? Faites-nous part de votre expérience en commentaire !

Raspberry Pi France

Comment installer Lakka sur votre Raspberry Pi

19 décembre 2017 / no comments

Lakka est une distribution Linux qui va vous permettre de transformer votre Raspberry Pi en une vraie console de jeu. Voyons ses avantages et comment l’installer facilement sur un Raspberry Pi.

http://www.raspberrypi-france.fr/wp-content/uploads/2017/02/lakka-1024x516.jpg

Présentation de Lakka en 5 points

  1. Avec Lakka, vous pouvez jouer à des centaines de jeux vidéo différents
  2. Lakka utilise le célèbre émulateur de jeux RetroArch pour émulation parfaite.
  3. Lakka se veut facile à installer mais aussi facile à utiliser.
  4. C’est un système Opensource et vous savez mieux que quiconque que les meilleures distributions sont les distributions opensources !
  5. Aussi disponible pour certains des concurrents de Raspberry Pi comme OrangePi par exemple.

Le matériel nécessaire

Lakka est une distribution qui se veut accessible au plus grand nombre, il y a très peu de composants indispensables.

  • L’image disque de Lakka pour Raspberry Pi 3
  • Une carte SD de 8 Go minimum
  • Un Raspberry Pi 3
  • Etcher pour monter l’image disque.
  • Un ordinateur déjà fonctionnel pour mettre l’image disque sur la carte SD

Vous pouvez ajouter un boitier pour votre Raspberry Pi pour le design mais surtout pour le protéger et éviter qu’il ne prenne la poussière.

Installer Lakka sur son Raspberry Pi 3

Etape 1 : Télécharger Lakka

Premièrement, téléchargez l’image disque de Lakka sur le site officiel. Lorsque l’on vous demande de choisir la distribution, choisissez GNU/Linux.

Etape 2 : Monter l’image disque sur la carte SD

Nous allons utiliser le logiciel Etcher pour monter l’image disque de Lakka sur la carte SD de notre Raspberry Pi. C’est la manière la plus simple que nous avons trouvé de faire pour que tout le monde puisse réaliser ce projet sans problème.

Commencez donc par télécharger Etcher sur votre ordinateur. Cliquez ensuite sur « Select Image » et choisissez l’image disque de Lakka.

Cliquez ensuite de « Select Drive » et choisissez votre carte SD. Montez l’image disque en cliquant sur « Flash ».

Etape 3 : Démarrer la Raspberry Pi sur Lakka

Une fois que l’image est bien montée sur votre carte SD, vous pouvez la retirer de votre ordinateur et l’insérer dans votre Raspberry Pi.

Vous n’avez plus qu’à démarrer votre Raspberry Pi et attendre que Lakka démarre.

Si vous avez un problème lors de l’installation, des remarques ou des idées d’articles, laissez nous un commentaire !

Raspberry Pi France

lamp

7 mars 2017 / no comments

Tutoriel pour installer et configurer le un lamp.

Pour effectuer le tutoriel plus facilement le SSH et un serveur FTP sont déjà présent sur la machine

(ici nous aurons les utlisateurs yvesdusard et jacquesdurant)

  1. Ifconfig (voir adresse ip)
  2. apt-get install apche2
  3. apt-get install php5
  4. apt-get install mysql-server
  5. apt-get install php5-mysql
  6. apt-get install phpmyadmin
  7. adduser jacques durant
  8. Adduser yves dusard
  9. Cd /home/yvesdusard
  10. Mkdir www
  11. Cd /home/jacquesdurant
  12. Mkdir www
  13. Ln -s /home/yvesdusard/www /var/www
  14. Ln -s/home/ jacquesdurant/www /var/www
  15. Cd /etc/apache2/site-enabled
  16. Cp 000-default yves.conf
  17. Cp 000-default jacques.conf
  18. Nano yves.conf
  19. Modifier la ligne sereur name et mettre a coter yves
  20. Modifier la ligne document root et mettre /var/www/yves
  21. Nano jacques
  22. Modifier la ligne sereur name et mettre a coter jacques
  23. Modifier la ligne document root et mettre /var/www/jacques
  24. Service apache2 restart
  25. Sur notre machine il faut modifier le fichier host
  26. Mettre adresse ip et nom du dossier

Je vous propose mon bash pour faire la configuration plus rapidement!

#!/bin/bash
echo « voulez vous installer les services? (oui ou non) »
read mise
if [ $mise = « oui » ]
then
apt-get upgrade
apt-get update
apt-get install apache2
apt-get install ph
apt-get install mysql-server
apt-get install php5-mysql
apt-get install phpmyadmin
apt-get install vsftpd
echo « les paquets sont installé »
elif [ $mise = « non » ]
then
echo « pas de paquet installe »
else
echo « erreur »
fi
echo « voulez vous cree un utilisateur (oui ou non) »
read creer
if [ $creer = « oui » ]
then
echo « nom d’un utilisateur pour votre site web  »
read user1
echo « nom du site »
read site1
useradd -m $user1
passwd $user1
mkdir -p /home/$user1/www/$site1
ln -s /home/$user1/www/$site1 /var/www
cd /etc/apache2/sites-enabled
cp 000-default.conf 1.conf
sed -r « s/#ServerName www.example.com/ServerName www.$site1.local/g » 1.conf > 2.conf
sed ’12d’ 2.conf > 3.conf
sed « 13i DocumentRoot /var/www/$site1 » 3.conf > $site1.conf
rm 1.conf
rm 2.conf
rm 3.conf
cd /home/$user1/www
chown $user1 $site1
chmod 775 $site1
cd
service apache2 restart
echo « installation de base de donnee »
mysql -uroot -pPassword -e « CREATE USER ‘$user1’@’localhost’ IDENTIFIED BY ‘$user1′ »
echo « n’oubliez pas de configurer votre fichier host »
elif [ $creer = « non » ]
then
echo « rentrer nom de l’utilisateur a utiliser »
read user1
echo « nom du site »
read site1
mkdir -p /home/$user1/www/$site1
ln -s /home/$user1/www/$site1 /var/www
cd /etc/apache2/sites-enabled
cp 000-default.conf 1.conf
sed -r « s/#ServerName www.example.com/ServerName www.$site1.local/g » 1.conf > 2.conf
sed ’12d’ 2.conf > 3.conf
sed « 13i DocumentRoot /var/www/$site1 » 3.conf > $site1.conf
rm 1.conf
rm 2.conf
rm 3.conf
cd /home/$user1/www
chown $user1 $site1
chmod 775 $site1
cd
service apache2 restart
echo « installation de base de donnee »
mysql -uroot -pPassword -e « CREATE USER ‘$user1’@’localhost’ IDENTIFIED BY ‘$user1′ »
echo « n’oubliez pas de configurer votre fichier host »
else
echo « erreur »
fi

SSH linux

16 janvier 2017 / no comments

Voici comment installer le SSH sous linux

 

  1. apt-get install ssh
  2. Ifconfig (noté l’adresse ip)
  3. cd /etc/ssh
  4. nano sshd.config
  5. saisir l’adresse ip
  6. control x
  7. start sshd

 

Je vous propose mon bash pour faire la configuration plus rapidement!

#!/bin/bash
echo « bonjour,le bash va installer le service ssh et le service ftp »
apt-get upgrade
apt-get update
apt-get install ssh
echo « reste nano /etc/ssh/sshd-config et mettre ip »
ifconfig
echo « entre adresse ip »
read ip
cd /etc/ssh/
cp sshd_config config1
rm sshd_config
sed -r « s/Permitrootlogin without-password/PermitRootLogin yes/g » config1 > config2
sed -r « s/#ListenAddress 0.0.0.0/ListenAddress $ip/g » config2 > sshd_config
rm config1
rm config2
service sshd restart
echo « fini »